Mon entretien d'embauche loupé

Résultat de recherche d'images pour "entretien d'embauche"

Encore sous le coup de la déception, je viens noyer mon chagrin sur mon blog avant d'oublier définitivement cette histoire. 

Jeudi matin, je ressors d'un rendez vous d'information santé, et mon téléphone sonne. Je connais pas le numéro mais a priori c'est pas de la pub, donc je décroche dans le doute.

"Bonjour, Madame XYZ de la Caf, nous avons bien reçu votre CV et il se trouve qu'on recherche justement des personnes pour un emploi administratifs, pour faire du tri, de l’archivage etc... est ce que ça vous intéresserait ?"

Carrément même ! J'ai rendez vous le lendemain à 9h15. Pour le coup, je suis un peu prise de court mais c'est pas grave, j'étais tellement euphorique d'avoir enfin décroché un entretien que le reste m'étais bien égal. Une fois l'euphorie dissipée, le stress à fait son apparition : Il fallait trouver une tenue un peu classe mais mettre mais une taille 44 + un nombre de boutiques limités + un bébé chou énervée avec en bonus des vendeuses qui font aucun effort, euh comment vous dire que ça a virer à la catastrophe. (J'y reviendrai plus en détails bientôt). Heureusement ma mère m'a sauver la mise en ressortant du placard un petit haut qu'elle n'a jamais mis.

Nous voilà vendredi matin, et l'opération ravalement de façade est lancée : On dompte la crinière de lionne en dégainant son fer à lisser, on s'applique de fond de teint afin de recouvrir tous les petits défauts, on se met du mascara afin de donner l'illusion d'avoir des yeux de biche et on se sape comme jamais.

La tension à 25, la gorge sèche, les mains moites j'arrive tout de même gonflée à bloc bien décidée à leur montrer que je suis hyper motivée, et que j'en veux. Comme je suis arrivée en avance, j'ai patienter dans le couloir et en voyant toutes ces filles passer, je me suis dit que j'avais bien fait de venir tirer à 36 épingles.

9h15, c'est l'heure H. La responsable m'appelle de l'autre bout du couloir "C'est bon vous pouvez venir" et me décroche à peine un sourire. Malgré tout, je me perds pas la face et rentre dans la pièce toute sourire. Un homme me serre la main et à l'air d'attendre quelque chose. Petit doute : Aurais-je dû me présenter ? Les deux personnes se présentent : Ils sont respectivement Directrice adjointe et Responsable informatique et bâtiment et donc bien sûr, leurs questions ont été influencer par leur métier.

Ensuite ils me demande de me présenter, et de parler de mon parcours professionnel. D'entrée ils me font remarquer que j'ai oublié une lettre au nom de mon village. "Je vous le dit pour les prochains CV " Ok, me voilà dans l’embarras, ça commence mal. Puis vient l'éternelle question : "Vous êtes sûres que vous ne voulez plus travaillez avec des enfants ?" Je crois qu'on aurait pas été en entretien je l'aurai envoyer sur les roses. J'ai le droit de faire autre chose de ma vie ou je suis condamner à bosser ad vitam aeternam avec des petits monstres ? Je pense pas être un cas unique de reconversion professionnelle...

"Pourquoi l'administratif ? Pourquoi la Caf ? Qu'est ce que vous connaissez de la Caf ?" Si j'avais répondu honnêtement je leur aurait dit "Ben écoutez je veux un boulot pas trop prise de tête, surtout aucune responsabilité, avec des horaires sympa, et surtout loin des tout ce qui fait moins d'1m30 et qui se trimbale en couche culotte" mais on est d'accord ça le fait moyen.

Résultat de recherche d'images pour "gif un flic à la maternelle"


Ensuite les questions ont été plus pointilleuses : 

"Qu'est ce que vous utilisez comme logiciel ? " 
"Word et excel.
- Quel version ? 
- 2007.
- Qu'est ce que vous appris à faire dessus ? 
- Du traitement de texte sur word et des tableaux et calcul sur excel.
-Rassurez vous, c'est pas un piège, c'est juste pour évaluer votre niveau !"

Ca me rassure, l'espace d'un instant, j'ai presque cru que j'étais en concurrence avec d'autres personnes pour un boulot, Ouf... 
Je sais pas si quelqu'un à penser à dires à ces charmantes personnes que c'est un poste accessibles SANS DIPLÔME et donc sans potentielles compétences...

"Vous avez postuler à d'autres endroits ? Où ça ? "  En quoi ça les regardes sérieusement ? Je peux pas attendre après eux, et ils le savent très bien. On est plus à l'époque où on peut attendre sagement qu'un poste se libère. 

Résultat de recherche d'images pour "gif sourire forcé"


Et puis vient la présentation du poste et c'est là que tout à basculer :

"  Avez vous des impératifs familiaux qui font que vous ne pouvez pas rester sur place ?
-  Oui effectivement c'est pas possible pour moi"
- Vous avez des enfants ?
- Oui j'ai des enfants"

Le poste nécessitait de rester sur place une semaine et de le refaire plusieurs fois au cours des 6 mois et avec un enfant en bas âge c'était pas possible pour moi, et ils m'ont fait élégamment comprendre que pour eux c'était rédhibitoire. Je suis pas une mère poule, mais partir tout une semaine loin de ma fille et ceux plusieurs fois, c'est pas possible pour moi. Je n'ai ni le coeur ni le courage pour le faire, peut être que elle ne sentirai pas trop mon absence, mais moi si. Il est possible que j'ai plus besoin d'elle, que elle de moi. Et puis il y a le côté pratique : Mon compagnon est en pleine saison agricole et en ce moment il part à 8h pour revenir à 23h au plus tôt... alors imaginez la galère que ce serait pour s'organiser avec Bichette...

Je suis arrivée gonflée à bloc et je suis repartie, dégoûtée, démoralisée, décomposée... Mais ce qui m'a fait le plus mal dans cette histoire, c'est que j'ai encore une fois dû dire au revoir à mon rêve de nouveau bébé. Un contrat de 6 mois à temps plein c'était parfait. Une fois passer les 3 premiers fois, on aurait pu relancer les essais bébés, et au mieux ça prenait de suite et comme j'en aurait été à 3 mois de grossesse en partant, j'avais aucune obligation de l'annoncer à mon employeur. Au pire je mettais du temps à tomber enceinte, mais j'avais renouveler mon chômage, donc même si je ne retrouvais pas du travail de suite, j'aurai eu encore 2 ans de droit (les anciens + les nouveaux) donc le temps de me retourner, et cette fois j'avais l'expérience en plus. Ca aurait résolu tout un tas de problème : les finances, l'écart d'âge... Bichette va avoir 3 ans à la fin de l'année et plus le temps passe et plus je suis terrifiée par cet écart qui se creuse. Il a fallu une nouvelle fois essuyer cette déception que le bébé, c'est toujours pas pour maintenant....




Avez vous déjà eu un entretien catastrophique ?






Commentaires

  1. Je sais que c'est souvent démoralisant de rater un entretien mais je ne dirais pas qu'il a été catastrophique tu ne pouvais pas du tout répondre à un critère c'est tout... après dans le contexte je comprends que ce soit triste et difficile pour toi.
    Je travaille moi même dans l'administratif et ai fait régulièrement passer des entretiens du coup si tu le souhaites je peux essayer de te donner des petits conseils ? Si tu as envie en tout cas n'hésite pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben c'est plus les questions sur les logiciels qui m'ont mis en difficulté, j'ai pas eu l'impression de les convaincre. J'ai tellement douté, et ça c'est probablement vu. J'ai trouvé les questions très poussés pour un poste accessibles sans diplômes..
      Volontiers ! Je veux bien des conseils, je suis peut être passé à côté de quelque chose. C'est très gentil de ta part de me le proposer. :)

      Supprimer
  2. J'imagine ta déception... c'est toujours dur les entretiens ! J'ai aussi fait passer pas mal d'entretiens et de ce que je comprend de ton récit; je ne dirai pas que c'est un échec mais simplement une inadéquation entre leurs attentes (quelqu'un de mobilisable 6 jours non stop) et tes disponibilités... Par contre - je suis désolée je découvre ton blog :-) - mais tu attends d'avoir un boulot pour lancer le 2ème enfant ? Tu ne veux pas lancer le projet sans ça ? Il me semblait que les indemnités chômage étaient prolongées (ou suspendues) pendant la grossesse ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils ont posés des questions tellement précise que même si y'avait pas eu cette question de mobilité, c'est même pas sûr que j'aurai eu le poste... Sans indiscrétion tu fais quel métier ?

      lol Notre histoire est un peu compliquée :) En faite vu que je sortait d'un contrat 3 ans, l'année dernière on s'est dit qu'on allait profiter de mon chômage pour lancer bébé 2 et je reprendrai le bout qu'après sa naissance. Comme ça je souffler un peu (ca c'était mal passé), on mettait un peu d'argent de coter et je profitais de ma fille. Sauf qu'en Octobre mes droits on changé, et de presque 900 euros par moi je suis passer à 531... donc en décembre mon copain m'a dit "Pas de bébé tant que t'as pas trouver de boulot ou renouveler tes droits" Si ça ne tenais qu'a moi j'aurai jamais arrêté les essais.

      Supprimer
  3. Ohlala dur dur.. Je comprends ta déception... Ce genre d'entretien te permet au moins de te préparer aux suivants sur des postes qui seront compatibles avec tes attentes.
    Pour l'écart d'âge, ne t'en fais pas trop. Ici les enfants ont beaucoup d'écart et leur complicité est très forte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sur que chaque entretien est différent du précédent et me permet de trouver des réponses à des questions qui m'ont été poser auxquels je n'ai pas forcément su répondre, mais c'est aussi une déception à essayer à chaque fois :(

      Merci pour ton témoignage sur l'écart d'âge :) Mais je t'avoue que pour l'avoir vécue avec ma soeur je peux pas m'empêcher d'avoir peur

      Supprimer
  4. Je comprends ta déception et l'impression de repartir à zéro... Mais rassure-toi, l'entretien n'a pas l'air d'avoir été une cata! Tu as juste des contraintes totalement compréhensibles qui font que tu ne peux pas tout accepter et parfois ne pas répondre à leur besoin.
    La recherche d'emploi n'est malheureusement pas un long fleuve tranquille! Mais ne te décourage pas, tu y arriveras!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr, ils ont très bien compris que c'était pas une mauvaise volonté de ma part, mais bien une impossibilité du fait de ma vie de famille, mais au fur et à mesure que l'entretien avancer je me suis sentie tellement mal à l'aise avec leur questions si précise.

      Merci pour ton message :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire