Peut-on lutter contre une envie de bébé ?

Envie de grossesse : que faire si bébé tarde à arriver ?

Cela fait maintenant 2 mois qu'on a arrêté les essais bébé, et si il y a des moments ou je suis préoccupée par autre chose, y'en a d'autres ou autre cette envie revient en force, comme lorsque je croise une femme enceinte, que j'apprend une grossesse, que je vois un nouveau né, et j'avoue avoir de plus en plus de mal à le gérer.

Autour de moi, personne n'est au courant de cette situation car déjà que beaucoup ne comprennent pas que tu puisses être triste quand bébé tarde à s'installer, alors comment leur faire comprendre que tu rêves tellement de ce 2éme enfant alors que ta situation ne le permet pas ? Bah oui dans l'idéal collectif, il faut avoir une situation professionnel pour avoir un bébé, et puis arriver et être enceinte ça le fait moyennement alors comment expliquer aux autres que pour toi c'est pas important et que même au chômage tu serais prête à remettre le couvert tellement t'en as envie ?

Lors du dernier repas de (belle-) famille, le principal sujet de conversation a été la grossesse, l'accouchement et tout ce qui en découler.... Logique vu qu'une des membres de la tribu va accoucher d'un jour à l'autre. Si j'ai affiché mon plus beau sourire et pris part à la discussion tant bien que mal, une fois rentrée à la maison, j'avais qu'une envie c'était pleurer. Pleurer car j'ai repensé avec nostalgie a ma fin de grossesse, quand c'était moi qui faisait des plans sur la comète en pensant au jour ou j'accoucherai, mais pleurer surtout parce que je rêve de revivre tout ça à nouveau. 

Quand j'entend des femmes enceintes se plaindre de leur maux, je meurs d'envie de leur hurler que elles au moins, ont la chance de pouvoir attendre un enfant, ce qui n'est pas le cas de tout le monde.
Dès que je passe devant le rayon bébé, mon coeur se serre de ne pas pouvoir acheté de vêtements taille 1 mois, de ne pas ressortir des cartons mes vêtements de grossesse,  ne pas chercher de prénoms... J'ai envie à mon tour de me plaindre d'avoir des nausées, de ressembler à un cachalot échoué sur la plage, d'hurler de joie en voyant le test positif mais on est encore très loin de tout ça.
D'ailleurs à chaque fois que je met les pieds dans une pharmacie ou en grande surface j'ai l'impression que les test de grossesse me narguent. Comme si ils me disaient "cherche pas ma fille, c'est pas ton tour". Mais il arrivera quand mon tour ? Pourquoi toutes les femmes ont droit d'avoir un autre enfant quand elles le souhaitent et pas moi ? Si seulement on me disait "A la rentrée tu seras enceinte" je dirait "Ok pas de soucis, j'attends" mais personne ne peut le prévoir, tout dépendra de si j'arrive à trouver du boulot... Le fait qu'il y est en permanence cette grande inconnue qui est "Quand ?" rajoute de la douleur. "Quand vais-je trouver du boulot ?" "Quand pourra t-on reprendre les essais ?" "Quand tomberai-je enceinte ?" "Quand ? Quand ? Quand ? Quand ??????"

Et puis il y a toujours cette question de différence d'âge qui me chagrine. Vous avez été plusieurs à témoigner sur mon précédent article (je vous en remercie)  que ça n'avait pas d'importance, mais je ne peux m’empêcher d'être inquiète et de me dire que plus le temps passent moins ils auront jamais la complicité que j'espérais.

Seulement au quotidien je le vis pas très bien tout ça, ça vire même à l’obsession. Alors bien sur je ne scrute plus le fond de ma culotte en espérant ne pas y voir des tâches rouges, vu que je sais pertinemment que mes règles arriveront en temps et en heure. Mais le savoir et le vivre sont deux choses différentes, dans ce cas là ça devient concret, le doute n'est plus permis. J'arrête pas de m'imaginer avec un 2éme enfant, imaginer ma fille entrain d'enquiquiner son petit frère/sa petite soeur ou au contraire d'en être totalement gaga. Si bien sur quand je travail je n'ai pas forcément le temps d'y penser, à la maison c'est l'inverse : Je me connecte sur hellocoton : Paf un article de grossesse. Je vais faire les courses : Paf un nouveau né ou une femme enceinte.
Je vais toujours faire un tour sur le forum des "essayeuses" même si il ne me concerne plus pour le moment, car j'ai quand même envie de savoir si toutes ces filles avec qui j'ai partagé mes difficultés pendant quelques mois, ont réussi à faire aboutir leur projet bébé. Si bien sur je suis toujours contente pour elles, j'ai quand même ce pincement au coeur de me dire "Bah c'est toujours pas moi".

Une fois, en lisant un article sur ce sujet, une jeune femme disait qu'a un moment donné elle voulait un autre enfant mais que son mari n'était pas d'accord, du coup au fil du temps l'envie à disparu. Est ce que ça arrive à chaque fois ? Et a tout le monde ? J'ai toujours pensé qu'une envie d'enfant c'était quelque chose de viscéral et que ça ne faisait que grandir avec le temps mais j'espère très fortement que cette envie pourra s'estomper au moins le temps qu'on remette ça... Je fais mine de rien en publique, mais croyez moi qu'a l'intérieur je souffre et par moment j'ai qu'une envie c'est crier au monde entier ma peine.

Pensez vous qu'on puisse faire disparaître une envie d'enfant ? Comment s'est passé l'attente pour vous?








Commentaires

  1. Je n'ai jamais vécu ça mais je suis compatissante. Ca doit être terrible d'avoir cette envie incontrôlable. C'est tout ton corps qui appelle cette grossesse, tes hormones, ton "horloge biologique", tes pensées, tes désirs, ton "besoin de materner" ... C'est très éloigné de moi tout ça, mais j'arrive à ressentir ta peine, ta tristesse et ta frustration.

    Peut-être qu'effectivement ça passera, mais il faudra pour ça beaucoup de temps, et peut-être surtout d'autres buts et d'autres désirs. Certaines personnes arrivent à décrocher et à aligner leurs désirs et envies sur ceux de leurs conjoints. Par exemple, depuis que mon mari veut une maison, j'en veux une aussi. Et comme je ne veux pas d'enfant, il n'en ressent pas du tout l'envie alors qu'avec quelqu'un d'autre il serait peut-être déjà Papa.

    Mais tout le monde ne fonctionne pas comme ça. Et tu ne peux pas t'en blâmer.

    Malheureusement, je n'ai pas de conseils à te donner. Mais je t'envoie du courage par écrans interposés !

    Bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ces gentils mots :) T'as trouver pile poil les mots : c'est tout mon corps qui appelle cette grossesse ! C'est vrai qu'ici je parle de désir d'enfant, mais on a tous un grand but dans la vie qui nous "obsède" (Carrière, maison, mariage...) et c'est vrai que tant que c'est pas accompli, il manque quelque chose. C'est super que vous arriviez à vous entendre aussi bien ! Sans indiscrétion c'est pas trop difficile de se mettre d'accord ?

      Supprimer
    2. Non, ce n'est pas difficile du tout, mais parce qu'on n'est pas des "caractères forts". Il arrive qu'on ne soit pas d'accord, mais en général, ce sont sur des petites choses qui n'ont pas de réelle importance. On arrive pour l'instant à regarder dans la même direction. Et puis, quand l'un de nous deux veut quelque chose que l'autre ne désire pas .. Il suffit de voir à quelle point la perspective rend le premier heureux pour que ça fasse aussi sourire le deuxième :).

      Mais peut-être qu'un jour, son désir d'enfant se réveillera, et moi, je ne pourrais pas céder là dessus. Et sans doute que lui non plus, surtout s'il le désire comme toi en ce moment. Et là, si ça arrive, j'avoue de pas avoir de solution pour nous sortir de cette impasse. L'un des deux fera forcément un gros compromis. Je ne sais pas .. J'espère que ça n'arrivera jamais ! ^^

      Supprimer
    3. J'espère aussi pour toi que ce désir ne se réveillera jamais ^^ Car faire un enfant pour faire plaisir à l'autre n'est pas une bonne idée, et ne pas avoir d'enfant quand on en veux un, c'est très frustrant aussi ^^

      Supprimer
  2. C'est vraiment terrible comme situation et tu dois te sentir bien seule avec cette folle envie de bébé. J'ai toujours eu la chance d'avoir mes enfants rapidement, je ne connais donc pas ce que tu vis et ne peut pas te conseiller. Moi je suis à l'opposé je sens et je sais que je n'aurai plus jamais d'autres enfants. Les miens sont grands et quand je vois un bébé je ne me sens plus émue comme avant. Je te souhaite bon courage. Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu oui, car personne ne comprend ma peine :( C'est pour ça que j'ai écrit sur mob blog, pour pouvoir me défouler et recueillir des témoignages :) Après c'est surement de la nostalgie que tu ressens en voyant des bébés ^^^ Quel âge ont tes enfants ?

      Supprimer

Enregistrer un commentaire