Je veux toujours un enfant.... pas lui.

Afficher l'image d'origine 

Ca c'est un article qui n'était pas prévu au programme, et que je pensais ne jamais écrire, surtout après avoir vider mon sac sur les essais bébé. Et bien voyez vous, il y a eu un nouveau rebondissement dans l'affaire : Môsieur s'est réveillée un beau matin, et à décidé que piouf, il ne voulait plus de ce bébé tant que je ne retrouverai pas du travail.

Autant vous dire que cette nouvelle à fait l'effet d'une bombe et je ne l'ai pas vu venir. Lui que j'ai vu déçu quand mes règles sont arrivées, lui que j'ai vu avoir le sourire en coin quand je lui est dit que j'avais des nausées et tout ça c'est pas vieux, ça date seulement d'il y a 3-4 jours, alors je ne sais pas quelle mouche l'a piquée, enfin si je sais : la mouche de la connerie et de l'égoïsme, car bien sûr il a prit cette décision seul et ne m'a pas concerté. Moi qui pensait qu'un enfant ça se faisait à deux.....

Alors oui on en a parlé, oui on s'est expliqué et même engueuler jusqu’à 2h du matin et non je ne comprend pas sa décision. Ce qui l'a poussé à changer d'avis ? L'argent. Pour lui, si on fait un 2éme enfant maintenant, je ne pourrai pas trouver du boulot et on va finir à la rue, rien que ça. Le problème c'est que pour renouveler le chômage il me faudrait travailler au minimum 6 mois et encore ça ferai un peu juste, il faudrait au moins 1 an à temps plein ce qui est à peu près aussi rare qu'une licorne actuellement. Alors un CDI j'en parle même pas.... et puis arriver et être enceinte ça ruine mes chances d'être renouvelé...

 Et puis il veut tout calculer mais il y a une inconnu dans l'équation : combien de temps je vais mettre pour tomber enceinte ? Et si je met 2 ans ? Et si je met 6 mois ? Ce sera peut être toujours pas le bon moment, alors on fait quoi ? On reporte encore et encore ? Autant dire à adieu à mes rêves de 2éme enfant. La grande à déjà 2 ans, il faut compter 9 mois de grossesse + le temps de s'y mettre + le temps que ça marche, à ce rythme là, ça fera quoi ? 8 ans d'écart ?

Désolé mais non. J'ai grandit avec une soeur de 7 ans mon ainée, et un frère de 3 ans plus jeune que moi (enfant du milieu et je vais bien) et les relations étaient radicalement différentes. Les bêtises deviner avec qui je les aient faites ? Avec mon frère. Avec qui je me chamaillez comme chien et chat ? Avec mon frère. Avec qui j'ai joué ? Avec qui ont avaient les même copains ? Oui toujours mon frère. Ma soeur elle, nous gardait quand mes parents travailler, et c'est elle qui étaient chargé de nous empêcher de faire ces fameuses bêtises. Quand moi je jouait encore aux poupées, elle était déjà ado et n'avait plus les mêmes préoccupations. Alors je reproche rien à personne, j'expose jute les faits. 

C'est d'ailleurs pour ça que je voulais des enfants d'âge rapproché. Pas trop non plus parce que deux enfants en bas âge c'est dur à gérer, mais on c'était dit si possible 4 ans d'écart grand max. Et même si je fais pas un 2éme enfant pour que ma fille ait un compagnon de jeu, je ne peux pas m'empêcher de penser qu'elle n'aura peut être jamais de complicité avec son frère ou sa soeur et ça me fend le coeur.

J'ai bien essayer d'expliquer tout ça à môsieur (il vient de perdre le droit que je l'appelle Doudou), de lui faire part de ma souffrance, mais non, il reste sur son idée. Le pire c'est qu'il vient vers moi la bouche en coeur comme si de rien n'était et il ne comprend pas que je sois énervée. Je lui en veux tellement que je refuse même qu'il me touche. Je dois déjà me faire violence pour un bisous.... Il vient clairement de me priver de ce que je désirait plus que tout. J'essayais de m'activer à chercher du boulot car je voulais avoir une place avant que la grossesse ne se voit, mais maintenant, pourquoi continuer à s'affoler ?

Alors certes c'est reporté, pas annulé, mais j'arrive pas à digérer cette nouvelle, et même si je venais à trouver du travail et qu'on se relancer dans les essais, ce serait plus pareil. Pour moi il y a quelque chose de casser. Un peu comme quand on troue son jean préféré : On peut le recoudre mais le trou sera toujours là, quoi qu'on fasse.  Et bien notre relation est comme ce jean.

Et quand je lui est dit Oh combien j'étais mal de voir des femmes enceintes partout, il m'a répondu qu'il fallait que j'arrête avec ma jalousie maladive. Quelle femme n'a jamais eu mal au coeur en voyant que d'autres arrivaient à avoir ce qu'elles n'avaient pas ? Je pense que c'est juste humain. Et puis un désir d'enfant c'est compliqué à expliquer, ça se vit, ça se ressent alors comment lutter ? Je ne sais pas ce que l'avenir nous réserve... Ne m'en veuillez pas si je ne suis pas réactive sur mon blog ou même sur les vôtres. Je serai sûrement entrain de broyer du noir

Alors certes je suis jeune et on pourrait penser que y'a le temps mais si il doit y avoir 5-6 ans d'écart entre chaque enfant, à ce rythme là j'aurai mon dernier enfant à 40 ans .... ! Et je ne veux pas. A cet âge là j'aurai peut être plus l'envie de pouponner ou même la patience de supporter les pleurs, et je me remettrai peut être plus difficilement d'une trop courte nuit.... Et puis j'aimerai aussi à un moment donné trouvé du boulot sans avoir à me préoccuper de savoir si je vais pas tomber enceinte.

Suis-je la seule a avoir déjà vécu cette situation ? 




Commentaires

  1. Je ne l'ai pas vécu exactement de la sorte mais nous avons du attendre plus que je l'aurais souhaité pour le deuxième, choix de raison, choix douloureux mais nous devions le faire .
    Je te souhaite beaucoup de courage et j'espère que la situation pourra rapidement s'apaiser...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci c'est gentil :) Je peux te demander qu'est ce qui a fait que vous avez du attendre ?

      Supprimer
    2. Beaucoup de déménagements, une instabilité professionnelle pour moi. Attendre d'être surs qu'on pourrait l'assumer financièrement et ne pas se mettre en péril.. Comme c'est frustrant que c'est pour ces raisons !

      Supprimer
    3. C'est clair que c'est vachement compliqué de trouver THE moment, pour peu que la nature nous suivent pas dans nos projets...

      Supprimer
  2. Je compatis à ta situation, d'autant plus que je suis, professionnellement parlant, dans le même cas que toi : nous avons toujours voulu des enfants tôt. Après mon diplôme, je ne trouve pas de travail ... tant pis, on se marrie quand même et on lance le premier pendant le voyage de noce. Au retour, j'aurais la chance de trouver un service civique qui colle pile avec mes dates de grossesse �� bon par contre, services civiques = 0 congé mat ... un peu plus tard, je retrouve un cdd dans un autre domaine que celui de mon diplôme où on m'apprend qu'il n'y aura que peu d'embauche en 2016 ... et là, nous avons fait le choix inverse de ton homme, à la demande du mien, on a repris les essais et un deuxième nous a rejoint rapidement. Ils n'ont que 20 mois d'écart contre les 2/3 ans envisagé initialement.
    Maintenant, je cherche à nouveau du travail et c'est sûr que j'aimerais avoir une situation un peu plus stable d'ici un troisième dans quelques années...
    Bon courage pour la recherche de boulot et la suite de tes aventures familiales

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca n'a pas été simple tout ça ! :/ Prends moi pour une parano mais j'ai l'impression que la société ne fait rien pour nous encourager à avoir des enfants... Si c'est pas indiscret vous arriver à joindre les deux bouts financièrement ?
      Merci pour ton message, je te souhaite de trouver du boulot rapidement :)

      Supprimer
    2. Oui, mon mari a la chance d'avoir un bon métier et une très bonne sécurité de l'emploi. Il est même dans une branche où les vieilles générations ne comprennent pas que je veuille travailler : je suis "femme de", je n'ai qu'à rester à la maison m'occuper de nos enfants... ��

      Supprimer
  3. Cette situation me rend très triste pour toi... Malheureusement on n est pas toujours prêt au même moment, j ai vécu cela avec mon mari pour le mariage c est un peu different mais j en ai quand même souffert. J espère que vous réussirez a en reparler et a vous mettre d accord. Et si ça peut te rassurer je crois sincèrement qu il n y a pas d écart d âge ideal entre les enfants, ton expérience avec ton frère et ta soeur est unique mais tu trouveras autant de témoignages différents. Courage et tiens nous au courant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci c'est gentil ... Je comprend aussi ce que tu as vécu pour le mariage, mon compagnon est carrément contre alors que moi j'en rêve... après c'est pas urgent comme situation donc ça ma travaille pas autant que le désir d'enfant. J'espère que ce que tu dis sur l'écart d'âge est vrai car j'ai vraiment pas envie que ma fille se sente seule en grandissant...

      Supprimer
  4. Bonjour, je ne te comprends mais ne suis pas totalement dans la même situation que toi. Actuellement, nous avons un beau loulou de 2 ans et j'avoue que j'ai envie d'un second (malgré qu'avec le premier c'est vraiment pas simple tous les jours). Lorsque tu parles de ton homme, j'ai un peu l'impression de voir le mien, c'est à dire : il planifie tout, c'est jamais le bon moment, il y a toujours une ombre au tableau pour renouveller l'expérience d'être parent une seconde fois. Actuellement, je suis également au chômage, donc autant te dire que je ne pose même pas la question. Mais j'ai espoir de lui faire changer d'avis rapidement. Cependant, un jour au j'abordais encore la question, lui campe sur ses positions du JAMAIS de deuxième, je lui ai clairement dit que je n'imaginais pas ma vie sans un deuxième enfant et que si je devais le quitter pour être heureuse (et devenir une seconde fois maman) je le ferai. Il ne faut pas se priver de vivre pour une personne car eux ne pense qu'à leur petite personne. Tout ce que je veux te dire c'est que tu n'es pas seul et que les hommes sont quand même beaucoup plus égoiste que les femmes, nous faisons beaucoup plus de sacrifice qu'eux pensent en faire. Courage à toi, j'espère que tu retrouveras rapidement un emploi où tu pourras concilier ta grossesse. Bonne journée,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ose espérer qu'il dit vrai et que c'est seulement reporté mais c'est difficile de calculer l'incalculable. Je suis totalement d'accord avec toi pour ce qui est des sacrifices, du fait qu'on porte la vie, tout devient très compliqué pour nous. Je comprend ton point de vue, mais moi par contre je veux pas le quitter car il n'en veut pas de 2éme, car c'est avec lui ou pas du tout, mais y'aura clairement un gros manque. Merci et j'espère que tu arriveras à faire changer d'avis ton homme :)

      Supprimer
  5. Je ne connais pas ce désir fort d'enfant, mais je me doute que ça ne doit pas être facile à vivre.
    C'est étrange, ce changement de situation. Peut-être qu'il y pensait depuis plus longtemps ? Peut-être qu'il s'est réveillé effrayé ?
    Essaie peut-être d'en savoir plus, d'avoir une conversation calme avec lui ..
    Je comprends que tu lui en veuilles.
    Courage, vous allez surmonter ça et, je l'espère, trouver un terrain d'entente !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben ça fait 2 jours qu'on en parle, et notre situation financière l'inquiète au plus au point et il pense qu'avec un 2éme ce sera pire.... Je sais pas si il y réfléchissait depuis longtemps, ou alors il l'a bien caché.... Merci pour ton message :)

      Supprimer
  6. Wow wow wow ! Quelle superbe situation tu vis là ! Bon premièrement, tu t'en doutes, je ne vais pas être d'accord avec Jessica, mais alors pas du tout. Et je vais même dire que ce genre de réflexions, je ne les comprends pas. Les hommes font moins de sacrifices que les femmes... Changez d'homme les meufs, vous n'avez clairement pas trouvé le bon hein.
    Bien sûr qu'on fait des sacrifices, comme tout le monde. On ne peut certes pas comprendre ce que vous ressentez quand vous portez un enfant mais vous ne savez pas non plus ce que l'on ressent nous. On intériorise bcp, société oblige. J'ai mis ma vie entre parenthèses (et c'est loin d'être un sacrifice) pour m'occuper de mes enfants alors "les hommes sont égoïstes"...
    Ma pauvre Louanne, je ne sais pas ce que tu dois ressentir à l'heure actuelle, franchement. Mais cette situation pue c'est un fait. J'espère que vous allez trouver une solution car vivre avec ce manque toute ta vie, tu le supportera pas et tu t'en voudra de n'avoir rien fait avant. Mais bon, s'il a pris cette décision sur un coup de tête, il pourra facilement revenir en arrière d'ici quelques temps.

    Tu le sais, vu que tu suis mon blog, ici nous n'avons pas beaucoup de sous, les fin de mois commencent à partir du 10... Mais nous avons quand même lancé un deuxième enfant. Pourquoi ? Déjà, nous avons une mentalité particulière que certains ne pigent pas, mais le fric, on s'en fou. On en a tant mieux, si on en a pas, bah ça ira mieux le mois prochain. Pour redevenir sérieux, c'est sûr que c'est compliqué par moment, mais ce n'est aucunement l'argent qui prendra les décision à notre place. On a envie d'avoir un deuxième enfant car on imagine tous les deux une vie de famille à 4. Et ça restera toujours notre priorité. Avec ma femme, nous sommes passé par tellement de galère qu'on a envie de profiter de la vie et de se faire plaisir. Et puis très franchement, jusqu'à l'entrée à l'école, faut pas déconner, un enfant ça coûte pas bien cher.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben tu sais tous les hommes ne pensent pas comme toi... Le mien adorerai rester à la maison s'occuper des enfants mais sans son salaire, pour le moment on coule. Après je pense qu'elle a voulu dire que c'est nous qui faisons le plus de sacrifice dans la mesure ou un congé mater' nous obligera à nous arrêter quelques temps, et fera toujours chier un employeur ce qui du coup le fera hésiter à nous embaucher, car on demandera plus facilement à une femme si elle compte avoir des enfants qu'a un homme. Enfin moi j'ai compris son message comme ça.

      Après pour l'instant il a changer d'avis mais c'est juste le temps que je trouve du travail, mais ce qui m'inquiète c'est le quand on va s'y remettre... si c'est 2-3 mois j'y survivrai mais si ça dure 1 an je risque de mal le vivre...

      On est pas porté non plus sur l'argent, mais ne rien pouvoir faire car t'as pas d'agent, compter tes sous à la fin du mois c'est pas drôle non plus... Euh si avant l'école ça coute cher aussi, y'a les couches à payer, le lait en poudre, les vêtements, la nounou....

      Supprimer
  7. 10 ans d'écart avec mon grand & ma toute douce, une complicité à toute épreuve ;) Ils jouent, ils rient, ils sont en amour pour les mêmes films et dessins-animés, ils aiment s"occuper l'un de l'autre, ils se protègent comme personne, se disent des mots doux, et l'amour qu'ils ont l'un pour l'autre interpèle en un seul regard... 2 ans, 4 ans, ou 10 ans, après tout ce n'est pas le plus important ;)

    Je te souhaite cette vie à 4 tant rêvée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton message tu me rassures :) J'avais peur qu'avec trop d'écart d'âge ils ne soient pas complice mais ton message me montre que c'est possible :D

      Supprimer
  8. Je te souhaite d'excellentes fêtes de fin d'année !

    RépondreSupprimer
  9. Alors nous on l a vécu.

    Première grossesse, premier papa, séparation, maman solo et puis j ai rencontré mon homme qui lui m a parlé très rapidement de bébé. Je l ai fais patienter car je finissais mon CDD, puis «parce que je viens d en commencer un autre, imagine si je tombe enceinte à la veille de la signature de mon CDD», puis on c est lancé. On a attendu. J ai fini mon cdd, entamé 3 mois de chômage, retrouvé un contrat. Et toujours l attente. J ai mis 2 ans à tomber enceinte.

    Non ce n était pas prévu.

    Lui attendait patiemment en me disant «tu vois on aurait dû s y mettre plus tôt»

    Grossesse comprise, ils ont presque 6 ans d écart et pour l instant c est fusionnel.

    Au contraire de toi, j ai été fille unique durant 17 ans, ma fille et ma soeur on à peine 4 ans d écart et moi j ai cette soeur que je ne connais pas, puisque j étais déjà partie de la maison lorsqu'elle y est apparue. On se connait sans se connaître.

    On ne peux jamais prévoir les choses mais le facteur boulot n est pas toujours la raison qui doit conduire notre vie professionnelle. Bien qu'il est sûr que pour avoir un enfant il faut de l argent. Mais si c'est ton second rien ne t empêche de prendre un congés parental en attendant de retrouver un emploi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 2 ans ca à devait être dure à attendre...:/ C'est vrai que le délai de conception est un facteur qu'on ne maitrise pas et c'est ça le plus embêtant... Il est possible aussi que je mette des années à tomber enceinte surtout vu comment c'était partie .... mais il se pourrait aussi que ça marche d'entrée. Si ça ne tenais qu'a moi on aurait continuer. Le problème c'est qu'en congé parental je toucherai autant qu'au chomage, et ça fait pas assez pour fini les fins de moi

      Supprimer

Enregistrer un commentaire