Mais toi t'es une femme...


Afficher l'image d'origine

..."Donc bah forcément tu sais t'occuper d'un enfant, c'est dans tes gènes quoi !"

Oui je sais m'occuper d'un enfant, mais non, pas parce que c'est ancré en moi, juste comme tout le monde j'ai appris. Déjà j'ai fait un BEP CSS donc forcément on avait des cours, mais la première fois que j'ai changer une couche ou donner un biberon je faisait pas la kéké. Ma nièce s'en souvient encore la pauvre.

En plus, cette excuse était peut être valable dans les années 50' ou c'était exclusivement la femme qui s'occupait des enfants, mais plus maintenant. Notre génération à des papas hyper présent pour leurs enfants et qui savent très bien s'en occuper.

Le problème c'est qu'il subsiste encore une grosse inégalité de ce côté, car beaucoup trop de personne pensent que les couches et le biberon c'est une affaire de femme.

Quand on passe un  entretient d'embauche -on va pas se mentir-  on part souvent avec un "handicap" : on est une jeune femme. C'est comme si l'employeur voyait écrit en gros sur notre front "Coucou je vais faire des bébés".

Vous pensez peut être que j'exagère mais j'ai des amies a qui il est arrivée qu'on demande si elles comptent avoir des enfants.... Mon père lui même m'a dit que quand ils recruter des jeunes femmes, ils savaient qu'ils étaient susceptible de payé un congé maternité.

Moi même quand à l’époque, j'avais annoncé ma grossesse à mon employeur un an après mon arrivé, ça à été pris comme une trahison, et toutes les semaines elles me demandait "C'est quoi la date de ton congé maternité ?"

Là encore on va jouer cartes sur table : Une grossesse ça emmerdera toujours un employeur. Lors d'une grossesse tout peut arriver :

 -  Si on a de la chance tout se passera bien
- Si un problème est détecté, un arrêt maladie est susceptible de tomber
- Suivant la difficulté du poste occupée, un emménagement est envisageable...
- Même si tout roule l'employeur devra forcément payé le congé maternité et donc un remplacent.

Moi la première j'ai du être arrêté à 6 mois de grossesse car les conditions de travail devenaient pénible : Les vacances d'été aller débuter et j'allais devoir faire 10h par jour non stop debout, et 5 jours par semaine en plein cagnard. En sachant qu'aux vacances de pâques j'avais atterrit aux urgences pour surmenage...

Il y a quelques jours, j'ai osé avouer à voix haute que je ne voulais pas être mère au foyer, ni m'occuper de ma fille H24. (Hashtag Mauvaise mère) Je veux m'en occuper oui, mais je veux travailler à l'extérieur, je veux une vie sociale et je veux d'autres enfants, bref je veux tout.

Le pire c'est qu'on m'a dit qu'a ce moment là fallait pas faire d'enfant et qu'en bossant 8h par jour, en rentrant j'allais devoir faire le ménage j'allais jamais m'en sortir Outch. J'ai bien essayé d'expliquer que si je retravailler Doudou aller mettre la main à la patte rien à faire... en gros comme je suis une femme j'ai juste à assumer mon rôle de mère et de maîtresse de maison (même si j'aime pas ce terme..) et puis c'est tout.


Est ce qu'on dirait ça à un homme dans les même circonstances ? Non. Clairement pas. Parce que c'est normal qu'un homme se retrouve débordé, car voilà quoi c'est pas dans son ADN de faire tout ça.... le pauvre, je suis pas un peu dingo moi dans ma tête ???

Alors avant de faire lyncher, je précise que je ne critique pas LES HOMMES, je critique les gens qui pensent qu'un homme NE PEUX PAS ASSUMER LES ACTES DE LA VIE QUOTIDIENNE de part leur genre.

Quand un homme devient père il s'absente une quizaine de jours, contre presque 5 mois pour une femme, et si il arrive le moindre problème durant la grossesse il n'aura pas à s'absenter et rare sont ceux qui prennent un congé parental... et si les enfants sont malades, 7 fois sur 10 c'est la mère qui reste à la maison s'en occcuper... alors pour un employeur le choix est vite fait.

Est ce qu'on va féliciter une femme parce qu'elle s'occupe de ses enfants ? Non c'est juste son rôle. Alors qu'a contrario combien de fois j'ai entendu "Ah c'est bien, qu'est ce qu'il s'occupe de sa fille !" Bah encore heureux qu'il s'en occupe, on l'a voulu à deux, on s'en occupe à deux. Sérieux.

Et ce genre de mentalité, on l'a retrouve partout : moi qui de part mes études, suit emmené à travailler dans un milieu essentiellement féminin, je peux vous dire que le peu d'hommes qui s'y aventure sont porté en admiration, c'est presque des héros de guerre. Alors qu'une femme ayant un bon contact avec les enfants, c'est juste normal. Elle a plutôt intérêt à avoir l’instinct maternelle d'ailleurs, sinon gare à ses fesses...

Je suis pas une féministe engagée, mais je ne supporte pas cette pression qui pèsent sur les femmes, surtout qu'on est censé être à une époque où les femmes sont libres de leurs choix, mais visiblement y'a encore du chemin. Car je vais vous surprendre (ou pas) mais toutes les remarques citées ci dessus viennent de femmes....

Que pensez vous sur la condition de la femme dans notre société actuelle ?

Commentaires

  1. Tu as raison de te rebeller, rebellons-nous! Youhou!!! Ou pas... NOn, moi je t'avoue que je suis plutôt classique et conformiste sur ce sujet. J'accepte un peu sans rien dire les petites injustices dont tu parles... Mais je n'en pense pas moins! Mouarf mouuarf mouarfffffff

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après malheureusement entre ce pour quoi on milite et ce qu'on pratique au quotidien y'a souvent un décalage ;) Je prône le partage des tâches mais pourtant c'est moi qui fait tout :) Par contre s'occuper de la petite c'est à part égale :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire