En fait-on trop ?

 

Avec l'arrivée de la nouvelle génération, la donne à changé et comme j'en parlais dans un précédent article : Maintenant l'enfant est roi.

Déjà on va commencer par l'allaitement : On nous bassine toute la journée, en nous répétant que l'allaitement est ce qu'il y a de mieux pour notre chérubin. Alors oui, je suis d'accord et j'en doute pas une seconde, mais les mamans allaitante sont très souvent en accord avec leur choix et sont les premières à le prôner, donc est-ce nécessaire d'en faire autant ?

Sur le net, on voit fleurir tous les jours des articles, des photos, des témoignages sur l'allaitement et sur ses bienfaits, que c'est genre LE truc à faire, et même les marques de lait en poudre s'y mettent !

Pourquoi ne voit on pas autant de chose pour le biberon ?

La question n'est pas qu'est ce qui est le mieux entre biberon ou allaitement, c'est choix personnel, c'est plutôt : pourquoi faire autant de bruit ?

Il y a aussi, l'éducation positive : Maintenant, élever la voix sur son enfant est presque devenu un crime, et un florilège de bouquin ont vu le jour pour nous apprendre à éduquer nos gosses écrit par des pseudos psychologue et autre soit disant professionnels.

Au risque de faire ma vieille rabat-joie, nos parents n'avait pas ce concept, et notre génération était peut être mieux éduquer que la nouvelle

Et il y la méthode Montessori qui a était remis au goût du jour il n'y a pas longtemps, et n'a fait que se développer auprès de 70% des parents, et qui commence à envahir les écoles. 

Personnellement, je suis pas fan de cette méthode, chez les particuliers soit, même si je pense que les enfants n’ont pas besoin de ça pour s'épanouir et apprendre, mais pas à l'école !

Je n'ai jamais été très scolaire, mais je pense qu'il faut apprendre à l'enfant autant que possible les règles et limite, et ça passe par faire le travail demandé même si c'est pas forcément fun.

Qu'on fasse ça chez les tout petits, pourquoi pas mais je pense qu'en moyenne et grande section, on doit commencer à les préparer au primaire, pour que celle ci puisse à son tour les préparer au collège, puis au lycée en terminant par le monde du travail, et même la vie en société..

Mais le nouveau-né de tout ce joli petit monde, c'est la motricité libre. Beaucoup de parents, mettaient leurs enfants, sur des tapis d'éveil, ou sur le sol, et ceux ci se débrouiller seul ou avec des meubles ou autre objet à disposition, pourquoi subitement en faire un tel fromage en bannissant tout objet qui pourrait les stimuler ?

Je pense notamment au débat qui persiste sur le trotteur ou aussi appelé yoopala. Je ne sais pas ce qui s'est passé, mais à une époque il gênait personne, et subitement des médecins les ont pointé du doigt et tous les parents se sont mis à les bannir. Soit disant qu'il ferai les jambes arqué, ou rendrait l'enfant faignant...

Perso, ma fille y est allé dedans à 5 mois, elle se tenait debout à 7 mois, à marcher autour des meubles à 9 mois, et s'est lancée en solo à 11 mois et ses jambes vont bien ! Et elle est loin d'être le seul bébé dans ce cas...

Bientôt un article sortira en disant que la chaise haute c'est mal, et soudain tous les parents feront manger les petits par terre ?

Et il y a aussi l'affaire du matelas dans le lit parapluie qui est banni chez les nounous, car UN enfant s'est étouffé en passant dessous....

Les couvertures sont pointé du doigt, les colliers d'ambre, les sucettes....

Je ne pratique pas l'éducation bienveillante, je suis pro punition, je ne pratique pas Montessori à la maison, je n'ai pas allaiter, ma fille a été dans le trotteur, elle a eu (et à toujours) la tototte, et dort même avec une couverture ! (qui maintenant est devenue son doudou)

C'est quoi la prochaine ?

Pour l’aspect financier, je laisse Papa Backstage vous en parler :)


Et vous, trouvez vous qu'on en fait trop avec les enfants ?

Commentaires

  1. Coucou ! Je ne pense pas pouvoir parler de tout car pour l'instant je n'ai pas encore d'enfants. Cependant concernant l'éducation je suis tout à fait d'accord avec toi et c'est quelque chose que j'avais également remarqué. Il y a de plus en plus de soit-disant "méthodes" pour élever son enfant. Je trouve ça un peu... "bizarre" et déplacé. J'espère que ça n'ira pas plus loin, parce que ça change considérablement le regard qu'ont les gens sur les autres parents. :)
    Bises,
    A bientôt,
    Lumiya.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Puis surtout c'est récent donc testé sur des enfants jeunes, le tout c'est de savoir ce que ça va donner ces méthodes dans 20 ans :)

      Supprimer
  2. C’est vrai qu’il y a plein de nouvelles « mouvances » mais après tout, il y a toujours eu des « modes », et quelque part c’est ce qui fait avancer le monde.. tout ce qui était fait auparavant n’était pas forcement mieux.. pour les parents, il faut prendre ce qui leur convient, selon leur mode de vie.. moi j’ai un peu allaité, je les ai un peu mis dans le trotteur, et tout va bien pour eux ! je suis pour l’éducation bienveillante, et des fois je leur crie dessus !! c’est contradictoire, oui ! mais disons que je suis consciente que passer son temps à crier c’est pas le mieux, alors j’essayes de faire autrement.. et puis des fois, j’arrive pas. Mais au moins, j’en ai conscience, et je fais de mon mieux. C’est déjà ça après tout !! des mouvances il y en aura d’autres après nous, peut être qu’un jour on aura fait le tour, mais ça m’étonnerait ! le principal, c’est d’être bien dans ses baskets en tant que parents, et de voir ses enfants s’épanouir, c’est le meilleur retour sur ce qu’on fait…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sur moi non plus, je n'aime pas crier, c'est pour ça que souvent je lui explique fermement, mais parfois ça suffit pas alors je puni, et d'autres fois ou elle recommence la même bêtise, 52 fois alors je perds patience et je m'énerve !!! Oh je sais pas si vraiment on peut faire le tour, je pense qu'il vont encore inventer quelque chose de plus énorme que les précédents

      Supprimer
  3. Haha! Tu as bien raison et je reste persuadée qu'il y a aussi un effet de mode! Les choses reviennent tous les 10 ans: un coup on bannit le lait, 10 ans plus tard, on ne cesse de vanter ses vertus. Pareil pour le couchage: quand ma soeur était bébé, c'était sur le ventre, maintenant c'est sur le dos.... Bref, ce genre de choses coulent sur moi sans me faire aucun effet :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui le couchage je l'avais oublié ! Tout ce cirque pour qu'au final ils suspectent une origine génétique lol Tu as bien raison de pas te mettre la pression, c'est déjà assez compliqué comme ça d'éduquer un enfant :)

      Supprimer
  4. Je crois surtout qu'aujourd'hui, avec internet, les différentes pratiques sont plus médiatisées. On donne un nom à toutes ces pratiques, qui existaient déjà avant, sans qu'elles soient nommées de façon spécifique. Perso, j'ai pratiqué la "motricité libre" sans le savoir, parce que ça correspondait à mes principes, mais je n'ai découvert le terme que très récemment ;)
    Pour l'allaitement, il y a effectivement un roulement, il y a 10 ans, on défendait le biberon, il y a 20 ans, l'allaitement, et ainsi de suite.
    Côté montessori, je ne suis pas d'accord avec ce que tu dis. Enseignante en maternelle, j'utilise cette méthode avec mes moyens-grands, et ce n'est pas du tout une pédagogie qui n'impose aucune règle. Son gros avantage, c'est qu'elle permet à chaque enfant d'évoluer à son rythme. Pour moi, le rôle de la maternelle n'est pas de faire du primaire avant l'heure, les enfants ont bien le temps! Le gros souci à l'école, c'est qu'on veut que tous les enfants avancent à la même vitesse, alors que c'est impossible! Si on veut que nos enfants réussissent, il faut qu'ils puissent progresser à leur rythme, et cette pédagogie est top pour cela.
    L'éducation positive, je n'aime pas le terme, car ça voudrait dire que si on n'est pas d'accord, on est dans une éducation négative (tu imagines dans une discussion : "moi? Oh, je pratique l'éducation négative, c'est beaucoup mieux!"). Mais au-delà du terme, j'adhère à plusieurs valeurs prônées par le mouvement, mais je ne me culpabilise pas d'envoyer mes enfants au coin quand ils abusent pour autant...
    Bref, pour moi, c'est comme pour tout, chacun est libre de choisir ce qu'il veut ou ne veut pas pour son enfant. Je n'aime pas le trotteur, donc je ne l'ai pas utilisé, en revanche, j'ai toujours mis un matelas dans le lit parapluie, un tour de lit au berceau...

    L'avantage qu'on a par rapport à avant, c'est qu'aujourd'hui, on a accès facilement à toutes ces informations, et qu'on peut choisir en connaissance de cause :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La motricité libre je pense qu'on l'a tous fait au moins une fois car on a déjà tous mis nos enfants sur le sol à un moment ou un autre, mais je l'ai toujours vu comme quelque chose de banal ^^ La mienne dès qu'elle a fait le 4 pattes, on a laissé tombé le trotteur, et elle a apris à marcher avec les meubles du salon :)

      Montessori c'est l'image que ça m'a donné au vu des reportages et des aricles que j'ai vu, mais je peux me tromper ^^ J'ai eu l'impression qu'il n'y avait pas de règles que l'enfant faisait ce qu'il voulait et que ça ressembler plus à du loisirs et c'est ça qui m'a déranger enfaite ^^

      L'éducation positive je suis d'accord, je pense qu'on est tous bienveillant avec nos enfants ^^ Après pareil, tout est amplifié dans cette méthode

      Supprimer
  5. Juste si je peux me permettre concernant le trotteur, ce n'est pas pour rien qu'il est interdit au Canada. C'est qu'au delà de ne rien apporter au niveau de la marche, il est impliqué dans un grand nombre d'accident domestique. Alors chacun fait bien comme il veut et ce n'est pas parce qu'on met son enfant dans un trotteur qu'il va avoir un accident. Et heureusement ! Pour ma part, c'est un accessoire de puériculture tout à fait inutile voir dangereux.
    Après je vais pas développer sur les punitions si ça vous intéresse, je vous conseille ce site https://enfanceepanouie.wordpress.com/
    Et sinon, ma fille (21mois) dors aussi avec une couverture et même une couette maintenant ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le site je vais aller le regarder ^^ Un accident domestique ça peut arriver avec tout et n'importe quoi malheureusement ^^ Ma fille est tombé dans les escalier une fois car j'ai oublié de fermer la porte, et ça faisait belle lurette qu'elle marcher et donc n'aller plus dans le trotteur, une fois elle s'est entravé les pieds toute seule et s'est cogné la tête... Oui la mienne aussi à une couette maintenant ^^

      Supprimer
  6. Pourquoi faire autant de bruit pour l'allaitement maternel ? Parce que vous avez vu la somme d'argent dépensée pour la pub du lait artificiel ??? Le lait maternel est incontestablement ce qui est mieux pour l'enfant (c'est écrit sur la boîte du lait artificiel) et gratuit (ça n'apporte pas l'argent aux lobbies). Je suis pour que les femmes choissisent en étant bien informées (et elles ne sont absolument pas informées dans 90% des cas). La mode de l'éducation c'est pénible quoi... tout ce qui à la mode se démode... mais le monde manque du bon sens non ? (il y a le lait naturel fait pour le bébé et on se précipite pour biberon etc).

    Avez-vous remarqué que dans les pays très développés comme Canada et les pays scandinaves, les youpalas sont interdits. Mettre son enfant 5 minutes par jour dans le youpala, je ne pense pas que c'est un crime loin de là mais bon dans la réalité... les gens confondent youpalas trotteurs avec babysitters (ne soyons pas naives). Et moi je suis même contre l'école avant 4 ans alors... (l'instruction est obligatoire à partir de 6 ans) parce que je crois à la capacité d'adaptation des enfants !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais tout le monde ne se sent pas d'allaiter et n'en a pas la possibilité, et ce serait bien de le respecter sans nous pointer du doigt ! Et l'allaitement est gratuit mais ils se rattrape sur les dérivés : Coussin d'allaitement, tire lait manuel/électrique, pyjama d'allaitement, soutien gorge d'allaitement, etc...

      Supprimer
  7. Ahhh! Mais je suis tellement d'accord avec toi!!^^ On en fait des caisses et c'est très culpabilisant pour les parents qui n'arrivent pas à suivre la ligne de conduite éditée par tout ces "bien pensant".

    Moi j'attends de voir quand la première génération d'enfants 100% "éducation positive" arriveront dans mes classes au lycée... Ah non... Attend! C'est déjà le cas! Et c'est la cata! Oui parce que figure toi que ces chers petits se croient au dessus de tout! Bah moi je ne veux pas de ça pour ma fille.

    Je veux la préparer au monde et cela implique que, quand tu enfreins une règle et que tu te fais chopper, tu es puni. C'est ça la vie en société!

    Et faire ça ne veut pas dire que je nie son développement ou sa qualité de "personne à part entière", non. Mais je considère que l’élever, l'éduquer, c'est mon rôle, même si ça implique de faire des choses pas sympa (moi aussi je préfère faire des câlins que des fessées...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahhhh merci pour ce commentaire, tu as tellement bien résumé ce que je pense. Ca m'étonne pas qu'ils se pensent au dessus de tout ils ont jamais dû être contrarié de leur vie, leur parents on du marcher sur des œufs avec eux, encore une preuve que c'est pas une bonne idée ce mode d'éducation.

      Je suis d'acccord aussi, ca va leur faire tout drôle une fois arriver dans le "monde des grands" ou ils n'auront pas un employeur aussi compréhensif que leur parents

      Supprimer
    2. Mais les filles... l'éducation positive, c'est pas supprimer les règles... ? Après certes, certains sont réfractaires à la punition, mais tu peux trouver d'autres moyens de faire comprendre à ton gosse qu'il agit mal qu'en le mettant au coin ou en lui hurlant dessus, c'est tout.

      Si certains parents prônant l'éducation positive vous ont dit qu'il n'y avait pas de règles et de limites alors ce ne sont pas des parents bienveillants, mais des parents laxistes. Quand mon fils fait une bêtise, il la répare et je lui explique pourquoi c'est mal. Pour moi, c'est ça la bienveillance... Il sait qu'il y a des interdits, il les connaît, il sait aussi que l'on respecte les adultes et l'autorité.

      De plus de ma propre expérience, j'étais une enfant punie pour la moindre bêtise et le moindre haussement de sourcils mais ça ne m'empêchait pas de faire des bêtises. Je les faisais juste dans le dos de ma mère... et quand j'avais besoin d'aide, je ne lui en parlais pas même si c'était grave parce que j'avais juste peur de me faire engueuler ou punir. Mais je n'avais pas pour autant conscience que ce que je faisais était mal. Vous voyez ce que je veux dire ? Je dis pas que c'est la cause des punitions, il y a d'autres choses en jeu, mais on ne peut pas dire que parler avec bienveillance à son enfant et prendre la décision de ne pas le frapper fera des enfants rois qui se pensent au dessus de tout. Ça n'a rien à voir ! Des enfants comme ça, il y en avait aussi quand j'étais au collège ou au lycée et leurs parents étaient loin d'être bienveillants... !

      Supprimer
  8. Bonjour! Je trouve votre question intéressante, j'y ai déjà réfléchi également, et au final, pour moi, les nouvelles méthodes d'éducation sont plus que les bienvenues dans ce monde! C'est excellent qu'on continue à remettre en question l'éducation des enfants, et surtout la manière de s'occuper d'un nouveau-né, ces petits êtres non dotés de langage et si difficilement appréhendables. Je pose beaucoup de questions à ma propre mère, et j'observe aussi mes beaux-parents, et avec mes yeux de maman d'aujourd'hui, je trouve leurs philosophies souvent dépassées et je trouve qu'on a fait des progrès...Au plus on retourne en arrière au plus on s'aperçoit qu'avant, il incombait toujours aux enfants à s'adapter au monde extérieur, alors que plus on avance vers le temps présent, plus on constate que ce sont les parents, et avec eux leur environnement, qui s'adaptent à l'enfant. Moi je suis heureuse de vivre dans un monde où l'on place le bien-être des enfants au centre des préoccupations. Et je m'adapte, j'ai changé pas mal de choses de mon premier à mon second enfant, et pas pour répondre aux modes, mais par intérêt. J'ai pioché les idées qui m'avaient plu et j'ai mis en place de nouvelles choses, toujours en accord avec moi-même. Et peu m'importe que mon enfant ne soit pas parfaitement calibré ou conditionné pour la société d'aujourd'hui, société capitaliste qui répond à la loi du marché. Tant pis si mon enfant n'a pas appris à sociabiliser dès le plus jeune âge, et s'il n'a pas été habitué aux punitions, tant mieux pour lui! Vous ne trouvez pas ça dommage que le choix de l'éducation de votre enfant se fasse en fonction de son futur employeur? ...Quant aux enfants roi, je me les coltine au quotidien, je suis prof et j'en ai quelques-uns dans chaque classe, mais pour moi ça n'a rien à voir! Ce n'est pas parce que leur mère a fait du cododo ou qu'elles les a portés en écharpe qu'ils en sont là les cocos! Ils sont pour la plupart issus de milieux bourgeois, élevés par des parents qui travaillent beaucoup pour gagner tous leurs sous et ont donc préféré chouchouter un max leurs enfants plutôt que de s'en occuper vraiment, tout en portant de grands espoirs pour leur avenir.
    La pédagogie MOntessori, comme l'a dit Calouve, est bien plus complexe qu'une pédagogie positive, elle vise à l'épanouissement de l'enfant par l'apprentissage de l'autonomie. Les activités proposées sont vraiment chouettes, les jouets sont dénués de leurs atours commerciaux, il ne reste que l'essentiel. J'aime aussi beaucoup cette pédagogie car elle insiste sur l'observation de la nature. Mais ce qui dérange peut-être, c'est l'ensemble des discours (souvent moralisateurs) qu'on fait de toutes ces nouvelles méthodes. C'est surement ça qui est de trop! Je n'ai pas allaité pour mon 1er, par choix. Pour mon 2ème j'avais envie d'allaiter alors je l'ai fait. Au final peu importe les choix que l'on faits, l'important est de ne pas rester braqué dans un sens ni dans l'autre, et de continuer à s'informer!

    RépondreSupprimer
  9. Je ne suis pas contre l'arrivée de nouvelles méthodes et je ne considère pas cela comme une mode, beaucoup de jeunes mamans s'y intéressent et ce n'est pas plus mal. Le terme de "pseudo psychologue" me gêne un peu... Les plus connus dans le genre, c'est Filliozat par exemple. C'est un médecin reconnu ! Et puis pour l'effet de "mode" on repassera parce que Dolto était un peu pionnière dans le genre et ma mère lisait ses livres et sa "méthode" positive il y a déjà 25 ans.

    Pour Montessori donc, je ne suis pas d'accord non plus avec toi car encore une fois cela ne veut pas dire pas de règles et pas de limites. Et au contraire c'est tout indiqué pour amener les enfants vers la primaire, vers le collège et vers le lycée parce que le but de Montessori c'est aussi de faire des enfants autonomes ! Ma Nounou utilise Montessori par exemple dans ses jeux, dans les activités et mon fils développe beaucoup de confiance en lui et de compétences. Il apprend à s'habiller seul, à nettoyer s'il salit, à ranger ses affaires... et plus petit il apprenait à découvrir les différentes matières au toucher, les différentes formes, etc. ... Donc je ne vois pas ce qui te dérange vis à vis de l'apprentissage qu'ils obtiennent ?

    Pour la motricité libre c'est pareil... Bien sûr chacun fais comme il veut. J'ai marché à 9 mois aussi alors que j'étais en trotteur, mon frère lui a marché très tard. Mon fils est allé très peu dans un trotteur, j'ai favorisé la motricité libre et il a marché à 9 mois aussi. Par contre, là encore ça me gêne quand tu dis en gros qu'en motricité libre on enlève ce qui le stimule... parce que non, c'est tout le contraire. En motricité libre il peut explorer, apprendre à ramper, se retourner comme il veut, apprendre à se mettre debout seul, etc. On ne dit pas d'enlever tous les jouets ou les tapis d'éveils...

    Je n'ai pas allaité car je ne le voulais pas et même si je considère que c'est un choix personnel, je suis absolument pour le fait que l'on parle de l'allaitement partout parce que je suis aussi la première à reconnaître que c'est le meilleur pour bébé et que c'est important de sensibiliser les jeunes mamans. J'ai aussi eu des retours d'amies qui m'ont parlé de toutes les réflexions auxquelles elles ont droit quand elles allaitent ou décident de le faire, je crois que c'est aussi pour ça qu'on en parle autant. Mine de rien ce n'est pas tant ancré dans les moeurs que ça... alors que c'est tellement naturel. Après je suis contre le jugement sur les non-allaitantes, bien sûr.

    C'est pas des modes, faut juste accepter que le monde évolue. Je ne trouve pas que l'on en fait trop, parce qu'on n'en fera jamais trop pour s'améliorer vis à vis des enfants. Ils sont notre avenir, c'est normal de s'en préoccuper... Libre à soi de suivre et d'adhérer ou non aux conseils donnés, mais on ne peut pas les dénigrer non plus. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dis pseudo psy parce que moi qui suit monsieur madame tout le monde, si demain je sort une nouvelle théorie sur l'éducation des enfants, personne ne me prendra au sérieux. En revanche, si je passe un doctorat et que je deviens pédiatre ou autre médecin, tout le monde va me dire bravo. Est ce que cela veut-il dire que mon opinion est mauvaise pour autant ?

      Ben pour leur donné envie de se bouger faut bien qu'ils aient un but non ? attraper un objet ou avoir un appui..

      Bien sur que l'allaitement est bien mais le biberon aussi, et je me suis prit pas mal de réflexion notamment à la mater' car j'ai choisis de donner le biberon. L'allaitement c'est beau, mais une maman qui donne le biberon aussi, et j'aurai aimé voir plus de photo par exemple.

      Après j'ai beaucoup travaillé auprès de maternelle, et je suis aux premières loges pour voir les conséquences de chaque éducation

      Supprimer
  10. Bah ne fait tout est une question de nuance, de bon sens et aussi de tolérance par rapport aux choix des autres.
    Moi je trouve qu'il y a plein de bonnes idées dans la valorisation de l'allaitement, l'éducation bienveillante, Montessori et tout ça. Mais déjà, ça ne doit pas être imposé et puis on ne doit pas perdre son esprit critique. Laisser l'enfant aller à son rythme et suivre ses envies ce n'est pas le laisser courir au milieu de la rue parce qu'il en a envie. Il y a des règles, des limites, d'autres gens ... éduquer implique aussi à mon sens de faire intégrer des limites et de permettre à l'enfant de persister dans l'effort (on ne peut pas s'amuser tout le temps).
    Mais après tout, c'est normal de remettre en cause l'éducation de nos parents et grands parents et de vouloir le mieux pour nos enfants, ils feront pareil quand ils seront à notre place.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr qu'on peut ne peut pas être d'accord avec l'éducation de nos parents, mais moi qui n'adhère pas forcément à ses méthodes je me sens écrasé par tout se battage médiatique

      Supprimer
  11. Ahahah ! Bien sûr qu'on en fait trop avec nos enfants et on en fera toujours trop ! Tout es question de mode en effet, TOUT. Mon frère par exemple a quatre filles. Pour chacune d'elle, ils ont eu des recommandations différentes de la part du pédiatre. Un coup il fallait les laisser marcher pieds-nus, un autre coup il fallait des chaussures avec une semelle exagérant la voute plantaire...

    Notre pédiatre à nous, nous a recommander ces chaussures hors de prix que le mioche garde à peine 2 ou 3 mois... résultat, ma fille est pied-nu dès qu'elle est à la maison. Elle n'aime pas garder les chaussures et est très heureuse comme ça. Je pense qu'il faut prendre tout ce qu'on nous dit, en faire un grand buffet et choisir ce que l'on veut car après tout, les parents c'est nous !

    Je suis entièrement d'accord avec l'exemple de l'allaitement. C'est de pire en pire cette pression pour les Mamans. Ça tombe bien, ça fera l'objet d'un article dans pas long sur my blog. Les grands esprits se rencontrent.

    Merci pour le clin d'oeil, ça me fait très plaisir :) Et encore, j'ai des sujets brûlant en stock, moi aussi je vais créer des polémiques !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui les chaussures aussi c'est vrai, ils en font mille et une sorte et certaines coûtent la peau des ... La mienne aussi est tout le temps pieds nus, dès qu'elle a des chaussures faut qu'elles se les enlèvent.

      A la maternité aussi en 1 heure t'avais 10 avis différents xD

      CA me tarde de lire tout ça ^^ moi les polémiques c'est fini vu le foin que ça a fait

      Supprimer
  12. Article très intéressant. Je ne sais pas si on en fait trop mais je sais en effet que j'ai bien souvent culpabilisé d'avoir l'impression de ne pas faire comme il fallait.
    Il faut prendre de tout un peu partout je crois, enfin j'essaie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprend j'ai souvent ce sentiment de culpabilité aussi car on se sent vite écraser par tout ce battage

      Supprimer

Enregistrer un commentaire