Et l'enfant est devenu roi....

 enfant_roi3

Quand j'ai commencer à travailler avec des enfants, je me suis pris une claque. Moi qui fait partie de la génération 90' (bouhhh la vieille), j'en était resté à cette époque. Alors autant dire que la première fois que j'ai remis les pieds dans une maternelle, j'ai déchanté.


Je m'attendais à trouver des enfants calmes et obéissants (pas de moqueries s’il vous plaît ). Bon au pire, 2-3 têtes brûlées comme ce fut le temps de mon époque (Et bim ! 15 ans dans ma face), mais non à place, j'ai découvert des mioches pour la plupart infectes, et des parents ultra protecteurs et démissionnaire pour la plupart.

Puis j'ai gagné en expérience : A force de parler aux parents, d'observer les enfants et l'équipe pédagogique, j'en suis arriver à la conclusion que l'enfant avait pris le pouvoir.

J'avoue que de mon temps, on respecter les adultes. On faisait une bêtise à l'école, on avait peur de nos parents soient au courant car on savait qu'on aller se faire engueuler, alors que maintenant quand les enfants font une bêtise, généralement c'est à nous qu'on fait des reproches. Et je vous promet que je n'exagère pas !

Alors oui bien sûr que pour faire des bêtises j'étais pas la dernière non plus, MAIS à la maison il y avait un cadre, mes parents ne me laissaient rien passé. Je tiens quand même à préciser, que JAMAIS ils ne m'ont frappé, pas même une fessée. Pas besoin, les punitions étaient drôlement efficace : être privée de sortie pendant 1 mois passe l'envie de recommencer.

Une fois j'ai raconter à un papa que son fils à été infernal toute la semaine et qu'on a été obligé de le punir chez les grands pour le séparé de son copain. La réaction du papa ?
"Et l'autre il se fait punir aussi ?
- Bah oui.
- Ok"

Et il est repartit et le lendemain, le petit à continuer à être tout autant infernal. Plus jamais je ne lui est reparler. Encore une fois, à l'époque, je me serai pris une allumée phénoménale à la maison, une punition et j'aurai plus jamais bronché. Et des exemples comme ça j'en ai plein ! (Faudra d'ailleurs que j'en fasse un article).

J'ai l'impression que maintenant on ose plus contrarier l'enfant, comme si il était une petite chose fragile. De plus en plus de parents adoptent l'éducation bienveillante au détriment des punitions.
Beaucoup s'affolent au moindre genoux écorché, et attention si on a le malheur de dire que la 8éme merveille du monde n'a pas été mignon...

Je pense qu'on en est arriver là car tout dans la société actuelle nous pousse à être comme ça : des pédopsychiatres, des pédiatres et autres "spécialistes" de la petite enfance nous pondent des articles comme quoi il est mauvais de laisser pleurer un enfant, comme quoi il ne faut pas les punir, qu'il ne faut pas les mettre à réfléchir dans la chambre, on ne peut même plus leur dire qu'ils n'ont pas été mignon car ils font une bêtise ou un caprice ! J'avais même lu un article une fois comme quoi leur apprendre la politesse n'était pas nécessaire vu que c'était uniquement pour faire plaisir aux parents O_o

Et il y a les magasins de jouets, qui sortent des jouets de plus en plus sophistiqués et onéreux, on se retrouve avec 10 000 modèles de sièges autos/poussettes/chaise haute.... et des normes qui changent constamment nous poussant à renouveler notre équipement régulièrement. Et bien entendu si on veux être de bons parents, il faut acheter le modèle le plus cher quitte à y laisser un bras (ou le torse entier).
Sans oublier la marque Disney et les autres qui en profitent pour doubler les prix de leur produits dérivés car ils savent que les gamins vont réclamer et les parents céder.

Un exemple ? : Ma fille étant une grande fan de Sam le pompier, j'ai voulu lui acheter le camion. Le prix ? 30 euros. Prenez n'importe quel camion classique vous l'avez à moitié prix. Valable pour les verres, les figurines, les jeux de société... Résultat des courses je lui est pas prit. #BouuuhhhMauvaiseMère

Et puis il y a le regard des autres. Les mentalités ont changés et aller à contre courant de la société est souvent très mal perçu. Alors bien sûr j'ai beaucoup noirci le tableau et fait des généralités car c'est ce que j'ai vu dans 70% des cas.

Même au niveau de l'équipe pédagogique ça à changer. Maintenant, si un enfant fait une bêtise, c'est l'adulte qui prend car c'est associé à un manque de surveillance. Si les crapahutent c'est également notre faute, c'est qu'on ne sait pas les gérer. Il n'y a plus aucune solidarité, et croyez le ou non, les enfants en on conscience et savent en jouer. Aller voir la directrice ne leur fait ni chaud ni froid, souvent c'est même nous qui avons plus peur d'y aller que eux.

Je peux pas me prononcer au nom des ados et pré-ados, qui sont la génération intermédiaire entre eux et moi. Peut être que Frau Pruno ou Mathilde pourraient nous le confirmer ? ;)




Commentaires

  1. je suis bien d'accord avec toi. Mais malgré cette société qui nous reproche de ne pas éduquer nos enfants mais qui parallèlement ne nous laisse pas le faire, mes enfants ne sont pas des rois à la maison.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait ça, c'est très paradoxal car on nous pousse à la consommation pour nos enfants, mais après tu te fais critiquer si tu cèdes à la pression, donc très compliqué. Biensûr après comme je l'ai dit, je fais des généralités, j'ai vu des parents qui malgré toute la bonne volonté du monde n’arrivaient pas à se faire respecter, et d'autres qui étaient très bien tenu :)

      Supprimer
  2. je crois que je vois bien ce que tu veux dire.. mais chez moi c'est pas comme ça que ça se passe. quand l'équipe pédagogique nous explique qu'il y a eu un souci avec l'un de nos enfants, il s'en reprend une couche à la maison !!! ils représentent l'autorité en notre absence, il faut appuyer ce qu'ils disent ! par contre une fois mon fils s'est fait poussé volontairement par un petit con ( pas d'autre mot) il l'a fait tomber d'une estrade et s'est fait un bleu énorme, et quand j'ai demandé aux animateurs si ils en avaient parlé aux parents du gamin, ils m'ont dit non, ils allaient pas commencer a dire a chaque fois qu'il y avait un croche pied...glouppss!! j'ai du leur demander de le faire !!! moi si mon enfant fait quelques chose comme ça, je veux être au courant ! punissons nos enfants, nous ne ferons que leur rendre service !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je veux pas avoir l'air de juger, mais pour être du métier, à leur place j'en aurai aussi parler au parent du petit car les comportements violents, on les laissent pas passé. Surtout que là, c'est pas une petite tape balancé au cours d'une dispute, il l'a carrément poussé dans les escaliers... Après j'avoue on sélectionné les parents a qui ont parlé car certains en avaient rien à foutre... Mais toi c'est clairement pas ton cas :) Ah la punition, je dirai jamais assez à quel point je suis pour ;)

      Supprimer
  3. Louanne, vous n'avez pas 30 ans et vous faites ce constat. Alors pensez à nos propres réactions, nous les mamies ! Nous sommes nous-mêmes des mamies positives, pas du genre à dire que "de notre temps" tout était mieux. Mais il nous arrive d'être effarées de l'attitude de nos petits-enfants ! Même si leurs parents ne sont pas particulièrement permissifs, il y a toute une ambiance qui fait effectivement que les enfants sont devenus rois et en sont parfaitement conscients.
    En tant que grands-parents, notre rôle ne devrait être que de gâter nos petits-enfants, comme nous l'avons nous-même été en notre temps par nos chers grands-parents. Mais impossible aujourd'hui ! Même si nous les gâtons aussi (en présence plus qu'en argent), il nous faut veiller à maintenir le cadre (politesse, langage, un minimum d'obéissance...). nous trouvons ça dommage, mais c'est indispensable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais j'ose même imaginer ce que ça va donner quand je serai à ta place :) Mais c'est surtout ça, c'est la société qui fait que maintenant c'est mal vu d'aller à contre sens de l'enfant, du coup les parents soucieux qui bien être suivent.

      Supprimer
  4. Oh Chouquette! Je n'avais pas vu la jolie dédicace! Alors ma réponse est oui; Chez les ados, bien qu'il y ait de tout, comme partout (il y a aussi des enfants bien élevés, ne l'oublions pas) il y a de l'enfant roi (et même de l'enfant empereur si tu veux mon avis). Un petit exemple : il y a deux ans un jeune de 16 ans que nous appellerons X s'est fait exclure d'une semaine pour toute une série de fait (incluant insolence, consommation de cannabis, absentéisme etc.) Il est revenu tout content en nous disant que sa maman lui avait offert une moto pour le "consoler"... Ah bah BIEN! BRAVO! Autant te dire que sa pauvre maman ne lui a pas rendu service en lui faisant croire qu'il était la victime du système (genre si tu as des mauvaises notes c'est pas de ta faute, c'est les profs qui ne t'aiment pas... WTF!) car résultat il n'a pas eu son CAP a arrêté l'école sans diplôme et passe désormais son temps à zoner pour vendre du shit devant le lycée! CQFD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bravo les copines !!! ;) Plus sérieusement, je suis choquée par ce que tu me dis, la mienne elle me fait ça, elle se prend 3 bouffes mais elle en arrivera jamais à ce point !! Une moto non mais j'hallucine mdr mais je parie que échoué ne lui a pas servi de leçon ?

      Supprimer
  5. Effectivement, j'avais raté tes derniers billets. Je n'ai malheureusement pas le temps de lire tous les articles de mes copines et c'est bien dommage car le tien était très intéressant !
    Effectivement, je trouve les élèves de plus en plus gâtés et impertinents envers l'autorité. .. C'est dû en partie à la sacralisation de l'enfant et à la désacralisation de l'autorité. ..
    Merci pour la dédicace ma jolie <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Visiblement on est la dernière génération à "craindre" l'autorité parental, et celles des adultes, ça fait peur !!!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire