Mère au foyer, un choix qui n'est pas le mien.

 http://laoujetemmenerai.free.fr/wp-content/2012/08/M%C3%A8re-au-foyer.jpg

Tout à l'heure j'ai lu un texte sur une page facebook que j'ai adorer, en revanche j'ai été scandaliser par les commentaires. (pour le lire ici). Pour résumé, ce texte raconte l'histoire d'un père qui vit la situation de mère au foyer, et qui du coup se rend compte de tout ce qu'elle peut faire au quotidien, ce qui à relancer l'éternel débat entre mère au foyer/mère qui travail...

Pour avoir tester les deux situations je vais donner mon point de vue, en essayant de ne pas juger, car l'idée c'est pas de savoir quel est la meilleure situation, car le mieux c'est ce qui convient à la maman, et à sa famille. Non l'idée, c'est de vous faire partager mon vécu, et mon ressenti.

Déjà, je dis "mère au foyer" mais la réalité c'est que je suis au chômage depuis le début de l'année, mais j'espère ne pas y passer trop de temps, dès que j'ai une opportunité, je fonce. Ceci étant dit, nous pouvons commencer.

Afficher l'image d'origine

  Mère au foyer un choix pas toujours compris :


Dans la vie de tous les jours, les mères au foyer sont pas toujours vu d'un bon oeil, car les gens associe "à la maison" à "qui fou rien de ses journées". Ok donc mon linge se lave tout seul, se plie tout seul, et mon ménage et fait d'un coup de baguette magique ? Sans oublier ma fille de presque 2 ans, qui n'est PAS DU TOUT en pleine crise de rébellion et s'occupe d'elle toute seule ? J'ai une vie de rêve. Blague à part, je crois que tant qu'on le vit pas, on se rend pas compte. N'importe quel parent pourra le confirmer, une maison ça s'entretient pas toute seule, et tant que les enfants sont pas scolarisé ben ils sont avec nous en permanence et n'en déplaise à certains OUI, c'est du boulot.

Un enfant en bas âge, c'est très prenant et ça demande beaucoup d'attention : Il faut (suivant les âges) lui donner le biberon, changer ses couches, lui donner à manger, lui donner le bain, l'habiller, le coiffer, lui apprendre la propreté, ramasser (ou lui faire ramasser) ses bêtises, gérer les pleurs.... et j'en passe, mais rien que ça, cela demande beaucoup d'énergie. Et encore j'ose même pas aborder le sujet des nuits blanches. Une fois que l'enfant est au dodo, on a toujours quelque chose qu'on ne peut pas faire quand bébé est réveillé : la vaisselle, le linge, laver le sol, faire la poussière... et tout ça, ca ne se fait pas en 3sec ! Des fois même sur une journée, on a pas toujours le temps, alors en 3h.... et puis c'est un éternelle recommencement,  on a pas fini d'un côté qu'il faut recommencer de l'autre. 

Et l'écroulement de la vie sociale on en parle ? Allez oui, on va en parler : On est H24 seule à la maison, avec ses enfants. Alors autant dire que nos interlocuteurs sont limité en vocabulaire.... A moins d'avoir une voisine ou des copines en congé parental, on se sent très vite seule, déprimée, et on fini par se replier sur nous même... D'ailleurs, les courses qui auparavant était une corvée, est devenu une libération car ca me fait un prétexte pour sortir de la maison, puis si j'ai de la chance, je peux croiser des gens que je connais et discuter.

Et le papa dans tout ça ? Dans 90% des cas, si la maman reste à la maison, c'est que papa part travailler et rare sont ceux qui prennent le relais une fois à la maison.
Afficher l'image d'origine

Mère active : La difficulté de tout mené de front

 Mon chômage ne date que de janvier, avant ça j'ai travailler, et j'ai du reprendre mon travail dès la fin de mon congé maternité (trop court à mon goût). Ca à été dur, car ma fille à recommencer à se réveiller la nuit, et aller au boulot quand tu manques de sommeil n'est pas évident car dans le monde du travail actuel, les employeurs attendent qu'on soit au taquet, mais pas facile quand tu te réveilles toutes les 4h...

Je bossais dans l'animation, je finissais donc mes journées à 18h30, et c'était la course car il fallait récupérer la petite chez la nounou, rentrer préparer le repas, les affaires pour le lendemain, donner le bain, manger, puis vient l'heure du dodo. Au final ca faisait pas beaucoup d'heure passer avec ma fille, et je l'ai pas super bien vécu non plus.... Je bossais 35h, avec des horaires décalés et elle était 40h semaine chez nounou, ce qui était énorme, mais on avait pas le choix.

On avait que les week-ends pour se retrouver en famille, mais généralement on avait toujours quelque chose à faire le samedi, puis il fallait aussi rattraper tout ce que la semaine on avait pas le temps de faire. La semaine c'était un rythme infernal, les yeux rivés sur la montre, et les week end passer trop vite.

MAIS même si mon boulot ne se passait pas super bien, j'avais au moins une collègue avec qui je pouvait discuter 5mn, pendant les vacances il y avait les saisonniers et c'était une tout autre ambiance et il y avait toujours quelques parents sympathique avec qui on pouvait échanger quelques mots, et je m'en rendait pas compte à l'époque, mais ça me faisait tout de même des contacts avec des adultes. Et l'avantage, c'est qu'a cet époque, on partageait les tâches à la maison, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui.

Le bilan :

Comme je l'ai dit plus haut, je ne me prononcerai pas pour les autres, seulement pour moi. D'après ce que j'ai pu ressentir, je trouve qu'il est beaucoup plus difficile d'être H24 à la maison, avec un enfant en bas âge. Certaines s'épanouissent dans ce rôle et franchement tant mieux. (Je dis ça en toute sincérité !) mais perso c'est pas mon cas. Je ne suis pas faites pour rester à la maison, mais je ne suis pas non plus faites pour bosser comme une forcené et me tuer au travail. Mon idéal serait un métier adapté à une vie de famille, qui me permettrait de travailler, mais tout en voyant ma fille plus d'une ou deux heures par jour.

Alors quand on me dit que j'ai pas à me plaindre d'être fatiguée, ou que je fous rien de mes journées j'ai qu'une envie c'est hurler.  OUI élever ces enfants c'est du travail, OUI c'est parfois (même souvent) épuisant, OUI c'est un bonheur immense, mais OUI c'est aussi des contraintes, OUI c'est aussi des sacrifices, mais NON on aime pas moins nos enfants pour autant.



Commentaires

  1. c'est l'éternel débat... j'en avais parlé dans mon billet retour d'expérience du congé parental : je savais que c'était temporaire, et heureusement que je me suis fait des copines, sinon j'aurai pété un câble.. et c'est pas parce qu'on est en congé parental qu'on sirote des mojitos toute la journée !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça, pour ceux qui bossent, on a toujours le temps, je crois qu'ils se rendent pas compte de tout ce qu'on gère en une journée

      Supprimer
  2. Hey ! Bon je vais me faire taper par Maman Délire mais je ne découvre ton blog que maintenant ! Mieux vaut tard que jamais comme on dit !
    Comme je le comprends ton article... Tu as dû le voir sur mon blog, je suis père au foyer et les gens ne comprennent pas tellement ça. Enfin...ça les fait sourire quoi... Pour ceux qui ont des enfants, ils ont du oublier ce que c'était que de s'en occuper.
    Je suis père au foyer par choix. Enfin...ce serait mal honnête que de dire ça, mon activité free-lance ne marchait pas des masses, j'ai donc décidé d'arrêter pour m'éclater avec ma fille à la maison. Le choix n'a pas été très dur à faire donc ! Je ne regrette absolument rien, j'adore ça, j'adore cette vie qui me permet de m'occuper de ma fille H24. Je comprend tout à fait que ce ne soit pas le cas de tout le monde mais moi je kiffe !
    Quand on en a discuté avec ma femme, on est tombé tous les deux d'accord sur le fait qu'on préférait ça à laisser notre fille 9h par jour chez une nounou (qui est le parent là-dedans en fin de compte, c'est un avis perso bien entendu). Bien sûr comme tu le dis, il y a des sacrifices à faire : le regard des gens peut être pesant, la fatigue extrême, pas un moment pour se poser, les gens ne se rendent pas compte de tout le boulot que ça représente (ils préfèrent penser que tu joues à la pâte à modeler toute la journée) et les sous qui se font bcp plus rares...
    Après fort heureusement on ne fait pas ça toute sa vie !

    Let's Rock !!

    Ps: J'aime bcp ton style d'écriture !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sympa d'avoir le point de vue d'un papa aussi, car ils se font rare sur la toile :) Pas de soucis pour la découverte, je suis toujours ravie d'avoir de nouveaux lecteurs ! :) C'est vrai que j'ai toujours envié les gens qui arrivent à s'épanouir en restant à la maison, et s'occuper à temps plein de leur enfant. En plus je pense que ça doit faire du bien à ta puce d'être avec son papa :) Surtout si elle est comme la mienne mdr

      Merci pour l'écriture c'est gentil ^^

      Supprimer

Enregistrer un commentaire