Pourquoi j'ai très mal vécu mon retour à la maison...

Afficher l'image d'origine

Maintenant que la question du 2éme se pose, Je me rappelle des premiers jours avec ma fille.
 Étant donné  qu'elle était prévu pour le 11 Octobre, le papa avait pris 15 jours de congé autour de cette date vu que nous étions persuadée qu'elle serait là avec 1 semaine d'avance. Petit imprévu, elle est finalement arrivé avec 5 jours de retard. Du coup mon compagnon avait repris le travail, mais a eu droit à 3 jours de congé offert par l'entreprise, il a pu être présent les 4 premiers jours mais ensuite il a du repartir au travail car on s'est mis d'accord pour qu'il prenne son congé paternité début décembre de manière à avoir le mois entier à la maison.
Comme j'ai accouché par césarienne, je suis resté 5 jours à la maternité. Le 5éme jour, on prépare tous les bagages tôt le matin, afin de pouvoir rentré le plus vite possible à la maison car le papa travaillait l'après midi, les sages femmes passent me prendre la température et là patatras ! 38°C de fièvre. C'est pas grand chose hein ? Et pourtant ça a suffit à ce que les sages femmes refusent de me laisser sortir sans l'avis du médecin... Médecin qui s'est bien-sûr pointé qu'en fin de matinée...

Elle contrôle ma température, tout est normal. Elle m'examine, Ok pas de soucis MAIS vu que j'ai fait une légère hausse de température en début de matinée, pas question de me laisser sortir. Pas question pour moi de rester, je devenais dingue, j'ai fait une sortie contre avis médical. 

De retour à la maison c'était Bagdad. Il fallait se dépêcher de faire à manger, et donner le bibi à la petite et la chatte qui avait eu un énorme coup de stress à mis un gros boxon dans la maison.
En plus, on avait rien préparer, donc j'ai couru dans toute la maison pour aller chercher les couches, mettre des draps, installer le matelas à langer.. En plus en fin de soirée elle commencer à s'énerver, alors avec les seins douloureux, la cicatrice qui me tiraillait, la fatigue, et l'angoisse d'être seule, de pas y arriver...
Le soir j'ai perdu deux caillots de sang énorme et mon compagnon n'est rentré qu'a 2h du matin....

Et vous comment avez vécu votre retour à la maison ? Plutôt zen ou en panique ?

Commentaires

  1. ou la la ma pauvre ! je comprends que ça soit un mauvais souvenir.. mais justement, quand le 2eme arrivera, vous gérerez les choses différemment.. peut être vaut il mieux que le papa attendes que tu accouches pour poser ces jours ? il faudrait mieux qu'il soit là quand tu reviens a la maison.. je suis sure que cette expérience douloureuse vous servira malgré tout, même si je compatis, ça n'a pas dû être facile, quand on rentre avec son 1er bébé à la maison c'est l'angoisse, je m'en souviens. moi j'avais la chance d'avoir le papa sous la main, il était au chômage a cette époque..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton message c'est gentil :) C'est clair que sur le moment on y avait pas trop réfléchis, sur le moment ca paraissait être une bonne idée, mais c'est clair que pour le 2éme je lui est déjà dit "Cette fois tu prends ton congé paternité de suite, même en pleine saison ou si c'est à 3 jours de tes congés !"
      T'as eu de la chance d'avoir le papa avec toi, ca devait être beaucoup moins fatiguant et moins stressant :)

      Supprimer
  2. Wahoooo pas facile ! Déjà que ce moment est compliqué. Pareil chez nous. On a fait comme si bébé n'était pas là, et quand il s'est réveillé on était perdu. On ne savait même pas faire marcher le chauffe biberon!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y'a des objets pour bébé, faudrait presque avoir bac +10 pour les faire marcher ! Ils ont beau essayer de tout simplifier, parfois ça empire !

      Supprimer
  3. Ca a du être tr-s difficile en effet...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui quand j'y repense je me dit qu'on a pas eu l'idée du siécle

      Supprimer

Enregistrer un commentaire