Maman oui, mais être humain avant tout

Résultat de recherche d'images pour "maman déprimée"

Étant donné qu'il y a déjà 10000 blog sur la vie de maman, je voulais en faire un différent, qui parlerait uniquement de la petite enfant, et pas de ma vie de maman. Et pourtant je vais transgresser cette règle pour un sujet qui me tient à cœur : On est maman, mais pas que ! [...]


Je me rappelle d'une phrase de Super Nanny qui disait "Quand on est une maman, on maîtrise ses émotions". Alors je suis d'accord, les enfants n'ont pas à se retrouver au centre d'une dispute ou d'une crise de larmes, ou de colère de papa ou maman, mais dans la pratique c'est pas si évident. Généralement, quand on craque, c'est qu'on en a gros sur le coeur, qu'on arrive à un stade ou on peut plus se retenir ou faire semblant alors on laisse libre court à ses émotions. Et c'est normal ! Le problème c'est que quand ca arrive en présence des enfants, c'est toujours très mal vu et dans ces moments là, tout le monde s'inquiète pour eux mais pas pour les parents...

Le fait de devenir maman, ne fait pas de nous des robots dispo H24 qui doit tout mener de front et avec le sourire s'il vous plaît ! On est mères, mais on reste femme avant tout, avec les mêmes émotions, la même sensibilité que n'importe qui.
  
- Oui on a le droit d'être épuisée, de craquer !

- Oui on a le droit de prendre du temps pour soi !

- Oui a le droit de vouloir souffler 2mn sans bébé !

- Oui on le droit d'avoir envie d'aller bosser ou tout comme on le droit d'avoir envie de rester à la maison pour s'occuper de bébé !

Je trouve la société met beaucoup de pression sur les mères, qui se doivent de montrer qu'elles peuvent tout gérer seules, car sinon elles sont vite montré du doigt et vite catalogué ! Ce qui souvent conduit à un burn out...

Je voulais faire cet article afin de me déculpabiliser et aussi de déculpabiliser les mères qui comme moi, ont souvent tendance à craquer et pas toujours au bon moment !

Si vous êtes concernés, mère ou père, n'hésitez pas à me laisser votre témoignage :)


Commentaires

  1. Je suis fatiguée en ce moment, mais je le dis, je ne suis pas surhumaine ...

    RépondreSupprimer
  2. Ton texte est bien écrit et je suis d'accord avec toi :-)
    Bien sûr en devenant maman on évolue, notre bébé passe avant tout, mais au fond on reste un être humain avec ses émotions et ses besoins personnels. Il est vrai que beaucoup de personnes se permettent de juger les jeunes mamans. Tous leurs faits et gestes sont épiés pour voir si elles s'en sortent bien, c'est désagréable. Mieux vaut essayer de ne pas y prêter attention ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup :) Puis quand tu deviens parents les proches te font souvent culpabiliser "Ah mais faut pas faire comme çaaa" tout le monde y met son grain de sel ^^

      Supprimer
  3. Laisser bébé en dehors des prises de becs avec autrui, je suis d'accord. Ne pas lui montrer notre colère envers quelqu'un par exemple, pour ne pas l'influencer dans ses relations avec la personne en question.
    En revanche pour ce qui est de la tristesse, c'est autre chose... difficile de contrôler la tristesse, la douleur, la fatigue... Je craque régulièrement devant mon fils de 2 ans, je pleure, mais je mets des mots sur ma tristesse. Je lui dis que je suis fatiguée, ou que je suis triste, mais que ça me fait du bien de pleurer et que ce n'est pas de sa faute. J'insiste bien sur le fait que "ça fait du bien de pleurer", et que je m'autorise à le faire. Car je souhaite que lui aussi, puisse se laisser aller à pleurer s'il est triste, si ça ne va pas. Je ne veux pas qu'il garde sa douleur en lui, je veux qu'il se sente libre de l'exprimer et de l'extérioriser.
    Moi aussi ça m'agace ces réflexions de l'entourage "Ne pleure pas devant lui hein!" comme si on était de mauvaises mères à ne pas contrôler nos émotions devant notre enfant. Comme si cela allait le perturber. Mais même si cette tristesse, cette angoisse, est mise sous silence, eh bien notre enfant le ressent de toute façon, que les larmes sortent ou non. Alors, autant lui montrer et mettre des mots dessus, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve ça bien qu'il grandisse avec l'idée qu'il faut exprimer ce qu'on ressent, et qu'il n'y a pas de honte à pleurer ou à craquer :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire